Subventions et gratuités : demandons des avantages pour les Carougeois
23/11/2016
Fête pour l’accession à la mairie d’Anne Hiltpold
12/05/2017
Voir tous

Reconstruction du Théâtre de Carouge

Déclaration faite par Jean-Jacques Gerster lors du Conseil municipal du 20 février 2017 :

« La pièce a commencé sous une autre législature, la majorité du Conseil administratif actuel avait déjà son nom sur l’affiche. Le principe que l’engagement de la commune de Carouge ne devait pas dépasser le montant de la rénovation ou mise en conformité du théâtre actuel. Ce montant donné par l’exécutif d’alors était de 21 millions de francs.

On doit malheureusement utiliser l’imparfait non pas pour signifier que cette déclaration a été faite dans le passé, mais par ce que le chiffre a lui aussi passé. Le chiffre qui nous est donné aujourd’hui est beaucoup plus trouble et élevé vu qu’il pourrait atteindre les 30 millions. On n’en connait pas les bases mais peu importe.

Mais revenons encore un instant où le chiffre de 21 millions était encore d’actualité.

Le PLR avait, en ce temps, averti le Conseil Municipal que par le vote du crédit d’étude. Il mettait le doigt dans un engrenage à effet cliquet; donc pas de retour possible, si ce n’est de perdre 6 millions au cas oû le projet n’était pas finalisé.

Le vote du PLR pour ce crédit d’étude était conditionné au non dépassement des 21 millions.

De toute manière, cela ne posait pas de problème vu que l’Etat de Genève devait potentiellement mettre 15 millions, que l’ACG contribuerait pour 5 millions et le théâtre qu’en a lui s’engageait à mettre 13 millions dans le financement. Nous arrivions au chiffre de 54 millions de francs.

Aujourd’hui, la situation a changé.

Pour être positif, le PLR tient à remercier tous les acteurs et mandataires pour la qualité du travail effectué. Ils doivent être d’autant plus félicités qu’ils ont, selon les chiffres donnés, réussi à rester dans l’enveloppe des 54 millions tout en conservant l’identité architecturale du projet.

Les représentants du théâtre ont également quasiment atteint leurs objectifs de recherche de fond. Rien que cette réussite les récompenses de leur immense travail, mais il est aussi important de souligner qu’ils ne se sont pas ménagés pour arriver à ce résultat. Ils méritent notre reconnaissance et nos chaleureux applaudissements.

Fin de la partie euphorique, revenons à la réalité des chiffres.

En résumant, le montant nécessaire de 54 millions est donc connu, stable et confirmé.

A cette somme nous pouvons déduire le geste appréciable de l’ACG qui, certainement en reconnaissance de la qualité des prestations du théâtre de Carouge et de l’attrait de ce dernier sur les autres habitants des communes genevoises, apporte non pas 5 mais 7 millions.

L’Etat de Genève quant à lui vient avec une enveloppe réduite de 10 millions; donc 5 de moins que les promesses faites par l’ancien Conseil administratif, mais c’est 10 millions quand même. Mais le vote des députés n’a pas encore eu lieu.

Si on reprend notre calcul on arrive donc à un apport communal de non plus 21 mais 24 millions.

Certains diront mais ce n’est rien et si vous refusez, c’est les 6 millions du crédit d’étude que l’on perd.

Les PLR est partagé, car on parle quand même de millions, déjà lors du vote des 21 millions nous n’étions pas tous convaincus par l’ampleur de l’investissement. Aujourd’hui les sceptiques d’alors ne sont que confirmés dans leurs réserves.

Certains d’entre nous ne voulant pas jouer la culture contre le sport espèrent que ce conseil accueillera avec la même ferveur les futurs projets pour des installations sportives. D’autres encore sont soucieux des amortissements qui vont venir alourdir nos futurs budgets communaux, ils ont été un peu rassuré par les promesses du Théâtre sur le fait que les frais de fonctionnement du futur théâtre ne viendront pas en plus augmenter la subvention communale.

Nous avons un peu l’impression d’être les seuls qui considérons ce magnifique projet sous un angle financier responsable.

Malheureusement, malgré plusieurs relances nous n’avons reçu aucune garantie que ce montant de 24 millions ne puisse encore prendre l’ascenseur.

C’est pour cette raison que nous proposons l’amendement suivant :

D’ouvrir au Conseil administratif un crédit de construction de CHF 53’995’000.– , dont 24 millions uniquement seront à la charge de la commune, destiné à la reconstruction du Théâtre de Carouge/Atelier de Genève, sis rue Joseph-Girard, 13. »