Fête pour l’accession à la mairie d’Anne Hiltpold
12/05/2017
Compte 2016 : positifs mais restons prudents !
23/05/2017
Voir tous

Suppression d’un tram sur deux de la ligne 12 : défendons les Carougeois

Le PLR Carouge a déposé la question écrite ci-dessous lors de la séance du Conseil municipal du 23 mai 2017.

Ce dimanche 21 mai, les genevois ont refusé l’adaptation des tarifs TPG. Que l’on soutenait ou non ce référendum, nous devons prendre acte de ce résultat. Dans la foulée de l’annonce du verdict populaire, le Conseil d’Etat a annoncé que les prestations des TPG seraient réduites de 2 %. Le Conseiller en charge de la mobilité, Luc Barthassat, a de son côté précisé que les réductions commenceront par la suppression d’un tram sur deux de la ligne 12 qui desserte Carouge entre 9h et 16h au plus tard début juillet. Aucune autre mesure concrète n’a été indiquée.

Ainsi, les Carougeois vont payer un lourd tribut suite à la votation populaire et seront presque les seuls à être touchés par la réduction des prestations. Le choix du conseiller d’Etat de faire porter les conséquences du vote sur une seule commune est particulièrement étonnant et peu équitable. En effet, si les réductions étaient appliquées sur un nombre plus important de ligne, il est évident qu’il ne serait pas nécessaire de supprimer 50% de l’offre durant une grande partie de la journée.

De plus, l’argument consistant à considérer l’horaire de 9h à 16h comme des heures creuses ne tient visiblement pas compte de la pause de midi. Les besoins en mobilité sont importants entre 12h et 14h, comme l’atteste le niveau de remplissage des trams. Une réduction de l’offre à ce moment-là risque de toucher de plein fouet les commerçants et restaurateurs carougeois, dans une période déjà difficile.

Ils nous semblent donc indispensable de lutter contre ce démantèlement de l’offre des transports publics sur notre commune.

Ainsi, nous souhaiterions savoir si le Conseil administratif compte défendre les intérêts de Carouge en s’opposant à cette mesure et, dans l’affirmative, par quels moyens ?